Reims 1ère agglomération gastronomique de France

Publié le lundi 27 février 2012

REIMS (Marne). Les Crayères ont retrouvé leur deuxième étoile au guide Michelin. Depuis quelques jours, la rumeur grondait, les pronostics allaient bon train : le point, le figaro... Mais depuis ce matin, c'est confirmé et le chef, Philippe Mille est un homme heureux. Hervé Fort, le directeur assure que "les prix ne bougeront pas".
 
Le restaurant gastronomique rémois signe son retour parmi le cercle fermé des 83 établissements qui peuvent arborer les deux prestigieux macarons. Philippe Mille rejoint donc l'Assiette champenoise d'Arnaud Lallement (Tinqueux), qui conserve quant à lui ses deux étoiles. Cette année, 83 établissements, dont dix petits nouveaux peuvent se targuer d'obtenir les deux étoiles.
 

Objet SPiP 2156


 
Depuis son arrivée en 2010, Philippe Mille a eu fort à faire pour aller à la reconquête des étoiles des Crayères. Des étoiles qui s'étaient envolées avec le départ de leur chef Didier Elena. Hervé Fort, le directeur du Domaine des Crayères avait alors fait un pari sur l'avenir en installant le jeune chef de 37 ans, Philippe Mille. En un temps record, celui qui avait été le second de Yannick Alléno au Meurice avec qui il a obtenu du bronze dans le concours du Bocuse d'Or n'a cessé de marquer des points. Quelques mois après son arrivée, il décroche une première étoile en 2011, la même année, il est élu meilleur ouvrier de France. Et maintenant, une deuxième étoile...
 
 
Hervé Fort : "Les prix ne bougeront pas"
 
Hervé Fort confie : " Cela aura été très vite. Ces deux étoiles en deux ans résultent du travail et du talent de chef de Mille et de son équipe. C'était un risque de recruter un jeune chef. Mais nous avons le sentiment d'avoir réinscrit la cuisine dans la région Champagne-Ardenne. Nous travaillons avec plus d'une soixantaine de producteurs locaux. Ces deux étoiles sont aussi la récompense de la compétence de ces producteurs. Nos deux étoiles ne changeront rien à notre engagement. Les prix ne bougeront pas, ce sont des valeurs autres que celles des tarifs que le chef veut transmettre. Dès le service de tout à l'heure, nous devrons nous appliquer à faire honneur à nos deux étoiles"
 
Source : l'Union du 27.02.12
 
Publié par www.investinreims.com

http://blog.investinreims.com/Cadre-de-vie/Nouvel-article-1038

Partager sur les réseaux sociaux